Camille Auburtin

Autrice, Réalisatrice

©Antoine Delage/Happe:n

Formée en danse classique au Conservatoire National de Région de Metz puis à la danse contemporaine à l’Institut des RIDC à Paris, Camille Auburtin suit parallèlement des études universitaires et obtient un Master Cinéma en Arts du spectacle à l’Université de Metz et un Master en Histoire et analyse des arts de la scène à Bordeaux.

Passionnée par le cinéma expérimental et l’art vidéo, elle se forme techniquement à la pratique de l’image tout en poursuivant ses expériences chorégraphiques professionnelles.

Entre 2009 et 2016, installée à Bordeaux, elle produit différents objets filmiques et outils de médiation autour de la danse en partenariat avec le CDCN – Centre de Développement Chorégraphique National de Nouvelle-Aquitaine,. Elle filme et rencontre ainsi les univers chorégraphiques de plusieurs artistes dont Jean-Claude Gallotta, Claude Brumachon, Benjamin Lamarche, Hela Fattoumi, Eric Lamoureux, Hervé Robbe,Yuval Pick, Carlotta Ikeda, Michel Schweizer, Anne Nguyen, Loïc Touzé, Ambra Senatore…

L’objectif d’éducation à l’image lié au mouvement nourrit et interroge sans cesse son travail, elle intervient régulièrement dans des ateliers auprès de publics très divers (scolaires, danseurs en formation, étudiants en audiovisuel, adultes amateurs, milieu carcéral…).

Depuis 2014, elle collabore également à différents projets et évènements internationaux dédiés au développement de la pratique vidéodanse (Rencontres Internationales Regards Hybrides, Montréal, Canada –Festival Itinérant de Vidéodanse Agite Y sirva, et Hibridos Expandidos, creacion y pedagogia en videodanza, Oaxaca, Mexique –FICE Festival International Corporalidad Expandida Buenos Aires, Argentine- Festival International de Vidéodanse de Bourgogne et La Briqueterie CDCN du Val de Marne – Panorama Vidéodanse à Bordeaux…)

Issue du milieu chorégraphique, Camille Auburtin est depuis quinze ans, autrice et réalisatrice de courts-métrages expérimentaux et de films de commande pour la danse dans lesquels elle a pu développer une recherche artistique et transversale autour du mouvement et de la représentation du corps à l’écran.

Les Robes Papillons, produit en 2020 par Les films du temps scellé, est son premier documentaire de création.